Berger Blanc suisse

Éducateur canin Berger Blanc suisse:

Il y a de nombreux diplômes pour devenir éducateur canin. 

Les missions de l’éducateur canin ou l’éducatrice canine se présentent donc comme suit :
• l’éducation des chiens qui lui sont confiés, afin de régler des problèmes de comportement ou d’hygiène ;
• le dressage (l’obéissance canine à travers l’utilisation d’ordres de base) ;
• la sociabilisation de l’animal ;
• pour le maître : l’apprentissage des bons gestes et des bonnes méthodes à appliquer pour se faire obéir ;
• le travail avec des chiots ou des chiens adultes.
Le métier a ceci de particulier que la méthodologie diffère en fonction de nombreux paramètres (race du chien, caractère, environnement dans lequel il évolue, passif…). Pour chaque chien, c’est tout un nouveau travail d’éducation qui commence.

Devenir Educateur canin : Qualités requises

C’est sans doute une évidence, mais pour devenir éducateur canin, il faut avant tout aimer nos amis à quatre pattes ! Vous allez passer la journée avec des chiens de toutes races. Bien sûr, l’amour des animaux ne suffit pas : il doit se conjuguer à des compétences solides en matière d’éducation canine, une grande rigueur, un esprit d’observation aiguisé et une excellente capacité d’adaptation. Vous devez surtout faire preuve de pédagogie autant que de fermeté : l’animal a besoin d’être guidé, ce qui suppose d’être suffisamment autoritaire pour se faire obéir, mais aussi patient et doux. Face aux difficultés inhérentes au caractère changeant des chiens, la persévérance est une qualité précieuse. Il est également important de connaître l’animal, c’est-à-dire de maîtriser aussi bien son anatomie que sa psychologie, de « parler son langage », de comprendre ses attitudes, ses postures, ses besoins. Enfin, l’éducateur (éducatrice) canin(e) passe sa journée debout, à courir en tous sens, et fait parfois face à des chiens agressifs ou pesant plusieurs dizaines de kilos. Autant dire qu’une bonne forme physique est donc indispensable !

Educateur canin : carrière / possibilité d’évolution :

Avant de voler de ses propres ailes, l’éducateur (éducatrice) canin passe souvent par une période de bénévolat au sein d’une institution comme la SPA : c’est la meilleure école possible après une formation théorique. Une fois que vous aurez fait vos preuves, vous aurez toute latitude pour vous mettre à votre compte (en tant qu’auto-entrepreneur, par exemple) et appliquer vos propres tarifs. Des évolutions sont également envisageables : en raison de sa proximité avec les métiers de la psychologie animale, l’éducateur (éducatrice) canin peut devenir éducateur (éducatrice) comportementaliste. Il/elle peut aussi ouvrir et gérer un élevage canin, voire se spécialiser dans le dressage dans certains contextes spécifiques (pour chiens d’aveugle, pour la chasse, pour le cinéma, etc.).